Logo Airbus vs Boeing
OMC - Année 2007
22 Mars : Les Etats-Unis avancent leur argumentaire : En 30 ans, les subventions européennes fournies à Airbus par l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l'Espagne se sont élevées à 205 Md$.

En Juillet : L'argumentaire de la Commission européenne est à la hauteur : en utilisant les mêmes méthodes de calcul que les Etats-Unis (c'est-à-dire en ajoutant les intérêts qu'aurait payé Boeing s'il s'était financé auprès des banques), les aides et allègements fiscaux américains atteindraient 305 Md$.
Des ravitailleurs Boeing KC135 allignés.
Des ravitailleurs Boeing KC135 allignés.
La réponse de Gretchen Hamel, porte-parole du représentant américain au commerce, est simple :  « Les plaintes de l’UE ne sont destinées qu’à détourner l’attention des propres subventions versées massivement par l’Union. »

Le 27 Septembre : L'Union Européenne publie ses estimations : Les subventions à Boeing ont engendré des pertes de revenus de 27 Md$ entre 2004 et 2007 pour Airbus.

Octobre : La décision provisoire que devait rendre l’OMC est reportée vu la complexité du différend.

18 octobre : Les USA refusent de tenter de trouver une solution à l’amiable comme le propose UE.

Un représentant de la Comission européenne précise alors : 
« Ce différend commercial, le plus important qu’a connu l’OMC, pourrait ne pas être résolu avant au moins deux ans. »